Visiter Nador. Informations générales et Tourisme

Visiter Nador. Informations générales et Tourisme

Nador  الناظور

Ville située au nord-ouest du Maroc (Rif oriental), à 15 km de Mélilla. Elle est nichée dans les contreforts du Rif, sur la côte non loin du littoral de la lagune « Bou Areg » et possède un climat méditerranéen.

Fondée par les Espagnols en 1909 sur un village marocain, elle représentait la frontière avec Mélilla. Sa proximité à la ville espagnole supposa un moindre développement pendant le protectorat espagnol.

C’est aujourd’hui la porte orientale du Maroc, un centre administratif et la capitale d’une riche région agricole. Sa contiguïté avec Mélilla lui a permis de faire prospérer un grand marché de produits d’importation qui sont distribués dans tout le pays et son grand port a attiré de nouvelles industries et de grands progrès.

La construction il y a quelques années du port voisin Beni Ansar et l’ouverture de la ligne ferroviaire qui rejoint Fès par Guercif, a converti la ville lieu de passage des marchandises et des immigrés marocains en Europe.

Cette ligne est enterrée sous la ville et compte deux stations de train. La ville principale de Nador, est située au nord du quartier espagnol.

Elle possède des lignes de ferry avec Almeria et il es possible prendre un des vols à destination de plusieurs capitales européennes à l’aéroport du Mont Arruit.

Les langues locales sont l’amais et l’arabe, mais il est fréquent d’entendre parler espagnol.

Points d’intérêts touristiques à Nador

Nador est la porte d’entrée du Maroc pour les touristes européens qui passent par Almeria ou Mélilla.

C’est un endroit attrayant pour tourisme de plage et les sports nautiques. Elle ne possède pas encore d’infrastructure de qualité, attendant la construction du projet Mar Chica, un grand complexe balnéaire avec des hôtels. C’est un endroit idéal comme point base pour explorer le Rif oriental.

Son côté ville commerciale est plus intéressant : vous pourrez y faire des achats d’ordre général et de l’artisanat près du Rif. C’est également une visite obligatoire pour les touristes adeptes de la vie nocturne qui séjournent dans la ville voisine de Mélilla et qui veulent connaître le Maroc.

La ville

La ville espagnole, fondée en 1909, a été construite selon un plan hippodamien à partir de l’Avenue Mohamed V, bordée de palmiers. Elle s’étend depuis l’ancien bâtiment d’intervention aujourd’hui l’hôtel de ville, de style art déco, jusqu’à la lagune du littoral de Mar Chica. Près de cette zone, des bâtiments officiels ont été construits.
Une zone commerciale et une belle promenade.

Dans ce domaine, ont été conservés plusieurs bâtiments intéressants datant de l’époque espagnole. Vous pourrez découvrir :

- L’église de Santiago el Mayor datant de 1920 ; les écoles situées à côté et en face l’ancienne Place du Pilar, avec les jardins Victoria.
– L’immeuble des services municipaux, ensemble de style classique datant de 1945.
L’Hôtel Assalam, l’école élémentaire de travail, datant des années une quarante, la société de chasse et de pêche, de style moderniste tardif, et les maisons modernistes des rues Ibn Khaldum, Mohamed V et Aklira.

Sur la promenade maritime.

Le Beach Club, face à la mer est un curieux bâtiment art déco. Face à lui se dresse l’ancien édifice de La Poste, un bâtiment baroque des années quarante.

En allant vers Taouima, vous pourrez apercevoir les tribunaux, une vieille école de style néo-mauresque et d’autres bâtiments de l’époque coloniale
À Taouima, en direction de Selounae, se trouve la caserne des légionnaires d’usage militaire.

À la sortie de Mélilla, vous pourrez découvrir les restes de l’ancienne caserne espagnole, qui ont formé le quartier de Regolariss.

Dans la nouvelle ville, la grande mosquée Hassan II se démarque. Elle est situé sur la grande avenue de Tanger, aménagée avec des espaces verts et construite sur les anciennes voies d’un train minier.
Découvrez : la promenade maritime remodelée, qui s’étend au nord le long du parc de la Corniche ; le Consulat d’Espagne, l’Institut espagnol Lope de Vega, le petit port de plaisance, le cimetière musulman, et le marabout de Sidi Ali.
En partant vers le sud, pour pourrez passer dans les anciens souks et le marché, devenus aujourd’hui un centre commercial, se terminant à l’embouchure du fleuve, non loin de Jadid Nador.

La ville s’est étendue vers l’est, la route Segangane, et au sud où le nouveau quartier de Almatar  Nador Jadid a été construit sur l’ancien aéroport.

L’offre hôtelière est de basse qualité. L’hôtel el plus connu est le Giralda et Rif, de trois étoiles.
Dans le sud de Nador Yedid vous trouverez les appartements Dawliz. La meilleure alternative est de se loger à Mélilla.

Pour se restaurer, le restaurant le plus important qui sert une cuisine internationale et marocaine est le classique Marhaba, à 2 rue Ibn Rochd.
Le restaurant de poissons Doha, route de Mélilla.

Nous vous recommandons les poissons frits et au les pizzerias de bonne qualité du centre.

Sur la carte

Loading
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Évaluez cet article

Avez-vous aimé cette histoire? Vous pouvez noter de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (27 votes, average: 4, 19 out of 5)
Loading...

Related Articles

Hôtels à Nador

Nador est essentiellement commerciale et son offre d’hôtels se limite au tourisme d’affaires et de passage. Pour le touriste, la

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*