Excursions depuis Tanger. Lieux d’intérêt dans les environs.

Excursions depuis Tanger. Lieux d’intérêt dans les environs.

Tanger jouit d’une situation géographique stratégique qui permet aux visiteurs de connaître les merveilles du nord du Maroc. Voici nos recommandations:

Mont de Tanger, Jbel Lekbir

Il borde la ville à l’ouest et a une hauteur de 327 mètres.
C’est un beau paysage boisé. Il faut souligner la forêt de Rmilat et le château de Perdicaris, un environnement à la flore méditerranéenne et exotique avec beaucoup d’oiseaux et de magnifiques vues sur l’océan.
On y trouve de magnifiques demeures. Le Palais Royal, quant à lui, constitue le poumon vert de la ville.
À l’extrémité orientale du mont de Tanger se trouve la plage de Mercala et, à l’extrémité occidentale, le phare de Cap Spartel, dominé par le Jebel es Slokia.
Plus vers le sud, on retrouve plusieurs plages avec des grottes préhistoriques comme celle d’Achacar; les plus connues sont malgré tout les grottes dHercule, un lieu emblématique chargé de mythes et habité à l’époque néolithique. Au cours de la visite, il est possible d’apprécier son usage en tant que carrière de pierre. Il y a aussi un centre culturel et des restaurants populaires.
À côté des grottes, ne manquez pas la plage de Sidi Kacen avec le centre touristique Mirage, les ruines romaines de Cotta, une ancienne industrie de salaison et des villas de luxe donnant sur la mer.
Au sud du mont de Tanger, le Parc naturel d’El Rahrah s’étend jusqu’à la ville.

Route de Rabat

À Geznaya, à 15 km, il est possible de voir le marabout de Sidi Kacem, fils de Moulay Idris, fondateur de Fes (VIIIème siècle), avec un important moussem en juillet.

Sur la côte, il faut absolument voir la plage de la Forêt Diplomatique, qui est en train de se transformer en centre touristique.
Plus au sud, on retrouve le grand projet de la station balnéaire d’Al Houara Coastal Resort Tanger, avec un terrain de golf, des hôtels, des villas, etc.

Au sud, pensez à visiter la lagune de Tahadar, à 27 km, à l’embouchure de ce fleuve. Vous pourrez y admirer des oiseaux aquatiques.
La plage est protégée par un cordon littoral et un magnifique restaurant se trouve juste en face de la route.
Un peu plus loin, vous retrouvez la Plage de Brief à 34 km, très large et au sable fin.

En suivant cette route, Asilah se situe à 45 km, Larache à 90 km et Ksar el Kebir à 122 Km.

Route Tétouan-Chaouen

El Fahs

Ancienne kabyle qui entourait la ville par le sud, caractérisée par ses collines et ses rivières.
Nous y retrouvons Zinnat et Regaia, des communes rurales proches de la route de Tetouan et du lac artificiel d’Ibn Batuta.

À 57 km, en passant par les monts du Fondac et les auberges d’Aïn Lahasan, se trouve l’intéressante ville de Tétouan. À partir de là, à 59 km, on arrive à Chaouen.

Intérieur du Jbala

Zone montagneuse et agricole, à laquelle on accède depuis la route côtière qui mène à Ceuta ou par la nouvelle autoroute Tanger-Med. Il faut souligner la petite ville de Melloussa, à côté de l’autoroute, qui était un ancien détachement militaire espagnol. On y trouve des restes de casernes. C’est un centre psychiatrique régional. Elle est célèbre pour le marabout de Sidi Ali, le patron des déments, très vénéré dans toute la région.
Aujourd’hui, elle est en train de se transformer en une ville industrielle dans la périphérie de Tanger.

Route côtière vers Ceuta

Malabata

Située à la pointe est de la baie, avec un phare qui surplombe le détroit de Gibraltar et la côte espagnole (depuis le cap de Trafalgar jusqu’à Tarifa).
Dans ses environs, on retrouve un château néo-médiéval et des aménagements, dont un parc aquatique.

Les ruines de la Kasbah de Ghaylan se situent sur la route de Malabata, à environ 2,5 km à l’est de la médina de Tanger.
La Kasbah fut construite en 1664 par le cadi Ghaylan pour mener une guerre sainte contre les Anglais. D’un grand intérêt historique, cette forteresse est protégée par deux murailles ainsi que des tours rectangulaires et semi-circulaires, avec une porte monumentale.

À 35 km se trouve Ksar Sghir, sur la côte du pays d’Anyera, à côté de l’embouchure du fleuve Alcázar.

Cette route passe à côté du port de Tanger-Med et termine au niveau du Jebel Tala avec le Point Cires, le point le plus proche de l’Europe à 15 km. Les plages de Dalia (45 km) et Marsa (50 km) se situent juste après, dans la réserve naturelle de Djebel Musa.

Au-dessus du port, dans la montagne, se trouve le lac artificiel d’Oued Remel, entouré d’un sentier qui permet de se promener et de profiter tranquillement du paysage. Il est aussi possible d’y naviguer.

Il vaut aussi la peine de grimper dans la montagne et de traverser cette réserve en passant par les petits villages de Biut et Aïn Dechicha puis de descendre en direction du détroit en passant par Beliones ou vers la côte méditerranéenne en passant par Fnideq à 60 km, pour finalement accéder à Ceuta à 65 km.

Sur la carte

Loading
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Évaluez cet article

Avez-vous aimé cette histoire? Vous pouvez noter de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 4, 00 out of 5)

Loading...


Related Articles

Un week-end à Tanger

Passer un week-end à Tanger est une destination idéale pour découvrir la porte du Maroc depuis le Sud de l’Espagne

Que voir à Tanger. Médina, Ville Nouvelle

LA MÉDINA La Médina de Tanger n’a pas perdu son charme d’origine en dépit d’avoir été modifiée par l’influence européenne

Plages de Tanger. Les meilleures plages et criques

Tanger a une belle côte d’eaux froides et sauvages. La plupart de ses plages sont sauvages et n’ont pas les

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*