Grand Casablanca, un parcours à travers sa région

Grand Casablanca, un parcours à travers sa région

Aujourd’hui, nous allons voir comment s’organise le « Grand Casablanca », la région la plus populaire du Maroc.

Casablanca est une région de 869 km² de superficie. Il s’agit de la plus grande aire urbaine du Maroc, avec une population de 4,6 millions d’habitants. La croissance de la population augmente annuellement de 2,3%: 40% de ses habitants ont moins de 20 ans, ce qui fait d’elle une ville jeune.

C’est un important centre économique et financier et l’un des ports les plus importants d’Afrique, qui représente 60% de l’industrie marocaine.

Cela conduit à une croissance urbaine rapide, qui s’accompagne d’un développement des quartiers marginaux. De nouvelles zones industrielles sont en processus de création et un grand nombre de communes rurales comme Dar Bouazza, Mediouna, Mellil, Sidi Maarouf, Lisasfa, Aïn Harrouda ou Bouskoura ont été extrêmement affectées par la transformation de la grande ville.

Cette région est traversée par deux autoroutes. Au nord, l’autoroute A3 qui part de Rabat et continue jusqu’à la route d’El Jadida et l’autoroute périphérique A5, au sud, qui, à partir de l’autoroute A3, borde le Grand Casablanca pour la connecter à l’autoroute de Marrakech et El Jadida.

Une bonne option pour connaître la ville est le tramway, qui part de Sidi Mounen (Sidi Bernousi) et passe par Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ, la gare de Casa-Voyageurs, la place Mohammed V et Anfa, pour nous emmener depuis là à la plage d’Aïn Diab ou à l’Université à Aïn Chok.

La région du Grand Casablanca est composée de deux préfectures, Casablanca et Mohammédia, et de deux provinces périphériques, Nouaceur et Médiouna.

Préfecture de Casablanca

Elle est divisée en deux communes urbaines: Casablanca et Méchouar, dans le centre historique de la ville, à côté de huit préfectures urbaines d’une population comprise entre 200.000 et 400.000 habitants, avec un gouverneur et une administration propre.

Ce sont de véritables provinces qui font partie du programme de décentralisation du gouvernement. Les zones principales sont:

ANFA (nº6)

Il s’agit du quartier le plus moderne et du cœur financier de Casablanca, où vit la classe aisée et occidentalisée de la ville. Anfa était l’ancien nom de Casablanca. C’est désormais une partie de la ville qui compte plus de 500.000 habitants. Ce nom berbère signifie « au-dessus ».

Au XVème siècle, Anfa est devenu un état indépendant et un refuge pour les pirates. C’est pour cela qu’il a été l’objet d’attaques de la part de l’armée portugaise, qui a détruit la ville en 1468.

La zone la plus luxueuse est la Colline d’Anfa, avec de grandes demeures et de petits palais. Dans la zone côtière d’Anfa, on retrouve Aïn Diab, une zone résidentielle de villas avec un terrain de golf, l’Anfa Royal Golf Club, et la plage. C’est sûrement l’une des plages les plus populaires de Casablanca. À proximité, on peut aller s’amuser dans le parc d’attractions Sindibab et flâner dans le centre commercial Morocco Mall.

Au sein de ce district se trouve l’ancien aéroport Casa-Anfa et le grand stade Mohammed V. C’est là que se trouvent les meilleurs hôtels de Casablanca.

Les autres quartiers du district sont: 

Gautier, à l’est du grand Parc de la Ligue Arabe.
Maârif, au sud du Parc de la Ligue Arabe, une zone commerciale occidentalisée avec le centre commercial Twin Center et le stade Mohammed V.
Sidi Belyout, à proximité de la Médina.
– Les quartiers d’El Hank, de Racine et de Bourgogne se situent dans la zone du phare, près de la Mosquée Hassan II et de la Foire Internationale.

AL FIDA-MERS SULTAN (nº11)

Il s’agit de l’un des quartiers les plus populaires de Casablanca, qui inclut le centre Mers Sultan, très commercial, la nouvelle Médina et, plus au sud, Al Fida, un quartier populaire près du boulevard Al Fida, aux maisons basses, avec beaucoup de boutiques simples et très animé. On y retrouve peu d’espaces verts mais on peut tout de même souligner le jardin de l’Hermitage et, plus au nord, le parc Isesco ou Murdoch.

Ce quartier se trouve à proximité de la gare d’autobus d’Oulad Ziane et de la commune urbaine de Méchouar. Le centre de la préfecture se situe près du Palais Royal. 

Le district s’étend au sud jusqu’à l’autoroute de Rabat, entre les routes de Marrakech et Médiouna. C’est dans ce quartier que l’on retrouve le plus grand souk de dattes du pays, Souk Tmar, dans lequel on peut acheter des dattes marocaines ou étrangères.

AÏN CHOCK  (nº72)

Il s’agit d’un district au sud d’Anfa et d’Al Fida Mers Sultan qui s’étend de la route d’El Jadida à la route de Médiouna.
Les facultés de l’Université Hassan II se trouvent dans ce district.
Il inclut, entre autres, le quartier résidentiel de California, composé de chalets, Sidi Maarouf et le jardin d’Aïn Chock.

AÏN SEBA (nº7)

Situé au nord-ouest sur la route de Mohammédia, à côté de la côte. On y trouve le plus grand nombre d’industries. Il se compose de 470.000 habitants et comprend trois quartiers:

– Aïn Sebaâ, à proximité de la mer, un quartier industriel et populaire qui possède un parc et un vieux zoo.

– Roches-Noires, à côté du port et de la mer. C’est un ancien quartier populaire français, qui a une croissance un peu instable. On y retrouve de nombreux édifices de l’époque coloniale, dont l’ancienne église néogothique de Santa Margarita et le jardin Belvédère ou Palestine, récemment réhabilité.

– Hay Mohammadi, plus centrique, entre la route de Rabat et le district d’Al Fida Mers Sultan. Il s’agit du quartier le plus pauvre de la ville (quartier marginal), où l’on retrouve les taux de pauvreté et de criminalité les plus élevés.

BEN M’SICK (nº 9)

Quartier populaire de l’autre côte de l’autoroute de Rabat, dans la zone de la route de Médiouna, entre Aïn Chock et Moulay Rachid. Les immeubles de logements d’Erwin Hinnen, dans la rue Reda Guedira, ont un intérêt architectonique. Ce district inclut le quartier populaire de Sbata, où l’on peut relever les jardins d’Al Azhar et Chahid Ben Saleh.

SIDI BERNOUSI (nº13)

Situé entre les routes de Rabat et Mohammédia, à l’est d’Aïn Sebah et d’Hay Mohammadi. Il est très bien communiqué avec le centre grâce au tramway. C’est un quartier populaire avec des logements insalubres et une zone industrielle.
Au sein du district se trouve le quartier de Sidi Mounen, de l’autre côté de la route de Rabat, à côté de Moulay Rachid. C’est un quartier très populaire avec de grandes zones de taudis, communiqué avec le centre grâce au tramway.
Il faut noter le jardin de l’Ancienne Décharge.

HAY HASSANI (nº 8)

Au sud-ouest d’Anfa, sur la route d’Azemmour. Il s’agit d’un quartier populaire qui se démarque, d’un point de vue architectonique, grâce à la Cité Hay Hassani-Derb-jdid, le premier établissement moderne de ce quartier, construit en 1954.

MOULAY RACHID (nº10)

Formé par ce quartier et par Sidi Othmane, il se situe au nord de la ville, à l’est d’Hay Mohammadi et de Sidi Mounen et à l’ouest de Ben M’Sik, entre les autoroutes A3 et A5. C’est un quartier industriel et populaire avec des logements insalubres.

Préfecture de MOHAMMEDIA (nº14)

Elle comprend les villes de Mohammédia et d’Aïn Harrouda. Cette dernière est une zone éminemment industrielle et constitue la base de la plus grande usine de tabac du nord de l’Afrique. Elle dispose d’un quartier dortoir, à proximité de la voie de chemin de fer et de l’autoroute de Rabat, à mi-chemin avec Casablanca. Sur la côte, la nouvelle ville résidentielle de Gran Zenata est en construction.

Province de NOUACEUR (nº74)

Située à l’extérieur de la ville, au sud de l’autoroute périphérique A6. Son centre se trouve à Nouaceur, qui était autrefois le souk El Had, à côté de l’aéroport Mohammed V, sur la route de Marrakech, qui fut la base militaire de l’armée des Etats-Unis jusqu’en 1977. C’est une zone très industrielle, encore en développement, qui compte sur un bon secteur agricole et d’élevage.

À Oulad Azzouz, la plus grande commune rurale du Grand Casablanca, on célèbre le festival de Fantasia, Sidi Abdellah Moussem Bouziane, auquel se rendent de nombreux habitants de la capitale.

À 8 km au sud, on retrouve la capitale de province de Berrechid, dans la région de la Chaouia, qui s’étend vers le sud en direction de la côte et de la plage de Sidi Rahal en passant par le souk d’Had Soualen, à côté duquel une nouvelle ville, Sahel Lakhyayta, est en train d’être construite pour décongestionner la capitale à 20 km.

La préfecture comprend les communes de:

– Oulad Saleh, une zone industrielle.

– Bouskoura, au nord, à côté de l’autoroute de Marrakech, qui constitue un centre agricole et industriel où l’on retrouve également la grande forêt de Bouskura, le poumon vert de l’intérieur de la ville.

 En construction, la ville verte, la ville du golf, avec trois terrains: le Bouskoura Golf City, le Casa Green Town et, en construction, le Golf Resort California, à côté de plusieurs milliers de logements répartis entre des villas, des appartements, des hôtels de luxe, ainsi qu’un théâtre, un centre de loisir avec un gymnase, des stations thermales, des centres commerciaux, des cafés, des restaurants et un parc aquatique en projet.

 Un autre projet est celui de la nouvelle ville, Rahma, pour reloger les habitants des bidonvilles. La préfecture s’étend aussi vers la côte, vers la commune côtière de Dar Bouazaun centre de vacances d’été.

Province  de MEDIOUNA (nº74)

À 19 km du centre de la ville, on retrouve ce centre commercial, agricole et d’élevage, qui recense de nombreuses industries et suit une longue tradition artisanale de fabrication de tapis. C’est un lieu de recyclage de déchets et d’eaux résiduelles du Grand Casablanca. En plus de cette ville, elle comprend Tit Mellil, au nord, vers la route de Rabat. Dans ses environs, on retrouve un aérodrome; le terminal de l’aéroclub, datant de 1951, se détache d’un point de vue architectonique.

Mon emplacement
Itinéraires

Évaluez cet article

Avez-vous aimé cet reportage? Vous pouvez noter de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

Related Articles

Où se restaurer à Casablanca

Vous trouverez dans cette ville toute sortes d’établissements pour vous restaurer : restauration rapide, restaurants bon marché avec du poisson

Dormir à Casablanca. Guide hôtelier

Casablanca dispose d’une large gamme d’hôtels pour tous les goûts et tous les budgets. Il y a de nombreux hôtels de

Shopping à Casablanca

Les meilleures options pour faire du shopping à Casablanca, une intéressante ville commerciale. Artisanat Casablanca est la ville idéale pour

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*