Kenitra, région du Gharb-Rhab

Kenitra, région du Gharb-Rhab

RÉGION DU GHARB-RHAB 

Cette grande région s’étend au nord de Kenitra, à côté de l’océan Atlantique. Elle est située sur une ancienne zone de marais qui est inondable et son climat y est humide. Les différents travaux de drainage l’ont transformée en l’une des zones agricoles irrigables les plus importantes du Maroc.

Cette vaste plaine entoure le fleuve Sebu au nord de la ville et attire, en raison de son développement agricole, les entrepreneurs européens ainsi qu’une grande main-d’oeuvre locale.

Dans cette zone, des petites villes avec des marchés agricoles ont grandi autour des anciens souks et des exploitations.

Les différentes tribus traditionnelles de la région célèbrent des fêtes dans les villes principales, dont celle de Sidi Slimane et d’Had Kourt, où l’on danse le Hayte et le Chaabi, typiques dans cette zone.

Nous pouvons diviser la région en quatre zones :

GHARB CENTRAL

Zone plus irriguée grâce aux fleuves qui la traversent et aux canaux venant du lac artificiel de Kansera, sur le fleuve Beht.
On peut former une sorte de triangle avec les routes de Kenitra – Souk el Arba – Sidi Kacen – Kenitra.

Sidi Slimane

Située à 56 km. On y accède par la route de Sidi Kacen. Il s’agit de la capitale provinciale agricole, qui s’est développée après l’implantation de l’irrigation du lac artificiel de Kansera. Elle bénéficie d’une importante industrie agro-alimentaire, avec le traitement d’oranges ou de piments, les usines à sucre, les caves à vin, etc.

Dar Bel Amri

Au sud, sur le fleuve Beht à 65 km et à proximité de la ville précédente, en direction de Khemiset, on retrouve le lac artificiel de Kansera, construit par les Français en 1927. Les paysages y sont très beaux.

On y arrive en empruntant la route nationale en direction de Tanger, en suivant le cours du fleuve Sebu.

Mograne

Ville de 27000 habitants, à 17 km. Il s’agit d’un centre agricole et d’une zone de rizières dans l’aire d’influence de la capitale.

Sidi Allal Tazi

Ville située juste à côté de l’autoroute. C’est un centre agro-alimentaire qui produit des betteraves. Une usine à sucre y a été implantée, ainsi qu’une autre pour le traitement du riz.

Souk Telata del Rhab

À 55 km. Son origine remonte à un important souk agricole.

Dar Guedari

À 50 km, au niveau des fleuves Beht et Redom. À l’origine, il s’agissait du centre de la famille Ghedari et de la capitale des Beni Hassen. Actuellement, il s’agit d’un centre agricole traditionnel où l’on cultive du riz et des céréales. Cette ville est encore en phase de développement, avec l’implantation de systèmes d’irrigation et d’une usine à sucre.

Souk el Arba del Rhab

Ville de 45000 habitants, à 70 km au nord, sur la route de Tanger. Elle est née à partir d’un important souk qui a lieu les mercredis. C’est un centre de colonisation française, un marché agricole et un carrefour de routes. On y retrouve des industries alimentaires et des mines de sel.

À côté de la ville, des ruines romaines ont été découvertes avec des pièces de monnaie, des fours et de la céramique, ce qui suggère qu’il s’agissait, dans l’Antiquité d’un centre de poterie.
Dans les environs de cette localité, sur la route de Muley Bouselham, se trouve le centre agricole de Lalla Mimouna avec 25000 habitants.

Mechar Ben Ksiri

Ville de 30000 habitants à 73 km de Kenitra, sur la route entre Souk el Arba et Sidi Kacen, qui fut créée autour d’un pont sur le fleuve Sebu, après la répartition des terres aux colons.
Elle s’est rapidement développée en tant que centre de services agricoles. Un centre de traitement d’oranges et deux usines à sucre y ont été implantés.

En direction de Sidi Kacen se trouve le centre d’une zone d’irrigation, Msaada, avec plus de 35000 habitants.

Ruines romaines de Banasa. Ruines d’origine romaine à côté du fleuve Sebu, à 14 km de cette ville dans la commune de Sidi El kamel. C’est un endroit idéal pour les passionnés d’archéologie. D’origine mauritanienne, ce fut une ville romaine jusqu’en l’an 285 où elle fut abandonnée. On peut y admirer le forum, le temple, le capitole et les thermes.

GHARB OCCIDENTAL

Zone plus éloignée de la côte appelée “Chrrarda”, au climat plus extrême, avec des collines qui descendent du Rif.

Sidi Kacen

Capitale de la Chrarda – Cherarda. C’est aussi un centre provincial, un marché agricole et un centre de communications ferroviaires qui possède une centrale thermique et une raffinerie de pétrole.

Autres villes

Jorf Melha. Petite ville de 13000 habitants à la forte croissance sur la route Ouezzane-Meknes. Située à côté du fleuve Ouerrha, elle bénéficie de terres d’irrigations avec des productions de fruits.
Had Kourt, située dans le pays Sefiane, est un centre rural proche de Ouezzane.
Arbaoua, à 87 km sur la route de Tanger, est le lieu où se trouvait l’ancienne frontière des protectorats français et espagnols. Aujourd’hui, il ne reste plus que le bâtiment de la douane et un monument pour commémorer l’indépendance.

GHARB CÔTIER – SAHEL

Il s’agit de la zone qui se trouve sur la côte et qui est formée de grandes dunes permanentes, empêchant le drainage des fleuves vers la mer et formant des lagunes côtières.
C’est une zone en grand développement au niveau agricole, qui utilise les cultures sous serres et produit des fruits et des fleurs, entre autres produits. Ceux-ci sont ensuite exportés vers Kenitra-Casablanca ou vers l’Europe, via Tanger.

On peut y accéder en empruntant l’autoroute pour Tanger ou la route côtière locale en direction de Larache et la Ouamara.

Localités

Mnastra, avec 30000 habitants, à 20 km de la capitale.
Bab Mansour, avec 45000 habitants, à 35 km de Kenitra, terre d’irrigation.
Mouley Bousseham, localité touristique et agricole située au nord, près de la province de Larache. À côté d’elle, on retrouve Dlalha, une zone productrice de pastèques.
Oulad Skhar, au nord de cette dernière localité, à côté d’une grande zone de dunes.

GHARB SUD

Zone forestière, à côté de la grande forêt naturelle de la Mamora. Les eucalyptus y abondent et l’on y trouve quelques exploitations vinicoles.

Sidi Yaya de Rhab

Ville de 32000 habitants qui se trouve à 26 km de Kenitra. On y accède en empruntant la route pour Sidi Kacen. C’est la ville la plus proche de la forêt de la Mamora, qui constitue la porte d’entrée à cet espace naturel. Enfin, c’est un centre de production de charbon végétal et de bois.

Ouled Slama

Centre agricole proche du fleuve Sebu. À proximité, on retrouve les Ruines romaines de Thamusida.

Sur la carte

Loading
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Évaluez cet article

Avez-vous aimé cette histoire? Vous pouvez noter de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5, 00 out of 5)

Loading...


Related Articles

Excursions à proximité de Kenitra. Les plages

Les plages de Kenitra En longeant le fleuve Sebou en direction de la mer, nous vous recommandons de vous arrêter dans

Moulay Bousselham

Petit village de pêche, également agricole et touristique, situé au nord, à 45 km de Larache. On y accède par

Que voir à Kenitra

Al-Qunaytira القنيطرة Kenitra est une ville de la côte marocaine près de l’embouchure du fleuve Sebou, une région de lagunes

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*