Visiter Safi, Maroc

Visiter Safi, Maroc

Safi   آسفي  

Safi est un important port atlantique et la capitale provinciale de la région de Doukkala-Abda. Elle est située sur la côte, dans une crique bordée d’un plateau qui se détache en falaises en atteignant le rivage.

C’est un excellent port naturel.

Au XVème siècle, la ville appartenait aux Portugais, jusqu’à ce qu’ils soient expulsés par les Saadiens en 1541. À partir de là, elle s’est transformée en lieu d’échange commercial avec l’Europe.

Plus tard, elle est devenue un centre potier et son port s’est développé: c’est maintenant l’un des plus importants du Maroc et on y décharge le plus grand nombre de sardines au monde. C’est aussi la principale porte de sortie pour les phosphates marocains.

Il s’agit désormais d’une importante ville industrielle, avec des usines de transformation de phosphate et plusieurs unités spécialisées dans la production d’acides, de fertilisants et d’aliments pour le bétail ou les oiseaux.

L’industrie touristique est actuellement en train de se développer sur la côte.

QUE VOIR À SAFI

La Médina

La ville possède une médina historique entourée de murailles et dominée par la grande forteresse portugaise de Dar Soltane, du XVIème siècle et de couleur blanche, qui surplombe la ville. Elle abrite actuellement le Musée National de la Céramique qui possède la plus grande collection de céramiques du pays. Il faut souligner sa porte monumentale et son Méchouar.

Les portes de ses anciennes maisons, les mosquées et les zaouïas sont aussi à voir, sans oublier les marchés. C’est une ville qui semble figée dans le temps.

Dans la médina, on remarque surtout la Grande Mosquée: son minaret est l’unique vestige de l’époque almohade. Derrière elle, on retrouve la curieuse chapelle portugaise, qui est en réalité une partie du chœur de la Cathédrale de Santa Catalina, datant du XVIème siècle. C’est le seul édifice gothique en Afrique et la croisée d’ogives vaut la peine d’être vue.

Il faut aussi visiter le Mausolée d’Ouled Ben Zmirou, qui est le sanctuaire des sept saints juifs et témoigne de l’ancienne population hébraïque de la ville.

À côté de la médina et du port, on retrouve le château de Dar El-Barh: il est d’origine portugaise et on peut y voir d’anciens canons.

Le mausolée de Sidi Bou Salih se trouve au sud, en face de la mer et dans le quartier de Ribatt.

À côté de ce dernier, il est possible d’admirer la place de l’indépendance, très animée et entourée de cafés. Elle permet d’accéder à la médina.
La rue principale est celle du Souk et a un fort caractère commercial. Elle termine au niveau de la porte de Bab Shaaba et mène à la colline des potiers.

Il faut d’ailleurs visiter ce quartier (la colline des potiers) qui est situé hors de la médina.
La tradition potière de Safi remonte au XIIème siècle mais son style actuel est apparu au XIXème siècle avec l’arrivée de potiers de Fès, qui ont introduit les ateliers de porcelaine. La décoration polychrome avec la prédominance du bleu a ensuite contribué à la réputation de la ville.

Nous vous recommandons d’assister à la fabrication de la céramique traditionnelle de Safi et de faire vos achats dans la galerie commerciale qu’ont créé les potiers.

Le mirador de Biada se trouve sur la colline des potiers.

Ville moderne

Elle s’étend au sud de la médina, sur une colline séparée par des jardins et par le cimetière. Elle est éloignée de la côte et est constituée de larges avenues. On peut noter la place Mohammed V, présidée par un tajine géant. L’avenue du même nom va jusqu’à la côte puis débouche sur la rue de l’Océan, qui traverse les quartiers populaires et se dirige vers le sud, là où se trouve la zone industrielle.

Le port de pêche et commercial, derrière lequel on retrouve la petite plage de la ville, se situe au nord de la médina.

INTÉRÊT TOURISTIQUE DE SAFI

C’est une ville touristique, principalement grâce à sa médina, son riche patrimoine historique et sa céramique. On peut rajouter à cela sa longue côte qui est composée de nombreuses plages.

Le musée de la céramique est à voir.

Son folklore est très riche. La musique de l’aïta est typique de la région et de la côte de Casablanca-Safi.

Elle constitue une destination de plage pour les habitants de Marrakech et l’un des centres de surf du Maroc.

Par la route, Safi est bien connectée à El Jadida et Casablanca (au nord), à Essaouira (au sud) et à Marrakech (à l’est). Elle possède un petit aéroport et une station de chemin de fer.

DORMIR À SAFI

Elle propose une bonne offre touristique. Les meilleurs hôtels se trouvent dans la médina et ses environs.

  Voir hôtels disponibles à Safi

Sur la carte

Loading
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Notez ce reportage

Avez-vous aimé ce reportage ? Vous pouvez donner une note de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 4, 33 out of 5)

Loading...


Related Articles

Céramique et artisanat à Safi, Maroc

La tradition de la poterie à Safi remonte au XIIe siècle, grâce à la grande qualité de l’argile de la

Plages de Safi, Maroc

PLAGES ET LIEUX D’INTÉRÊT SUR LA ROUTE CÔTIÈRE D’EL JADIDA La côte nord de Safi est composée de hautes falaises qui

Oualidia

Ville située à 60 km d’El Jadida et à 66 km de capitale de la province, Safi. Il s’agit d’un

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*