Que voir à Asilah. Attractions et monuments.

Que voir à Asilah. Attractions et monuments.

Asilah est l’une des perles touristiques du nord marocain : c’est en effet une ville pleine de charme, située au bord de la mer. Nous allons vous détailler les visites les plus intéressantes.

La médina d’Asilah

La médina se caractérise par la luminosité de son ciel, le bruit constant de la mer dans ses rues et la salinité de son environnement. Les rues sont propres et silencieuses, son éclairage public porte le nom de « lanterne d’Asilah » et son pavement est l’oeuvre d’artistes locaux.

Les maisons sont blanches, ornées de peintures murales faites par des artistes; certaines sont en train d’être réhabilitées dans le style andalou, avec un mélange de blanc et de bleu indigo. Les petites mosquées, très propres, sont totalement peintes en blanc.

Les murailles qui entourent la ville ont été construites par Alphonse V du Portugal au XVème siècle. Elles possèdent plusieurs portes, les plus importantes étant Bab Homar, ouverte sous une tour avec le blason du roi du Portugal, et la Porte de la Mer, à côté de la tour carrée portugaise qui domine toute la ville et qui porte le nom arabe de Bab Kasbah, dans la zone nord, en face du cimetière.
En entrant par Bab Kasbah, on arrive à la rue Alcazaba où se trouvent d’anciennes casernes espagnoles ainsi que la mosquée Kebir, qui possède un grand minaret octogonal. Depuis 1988, on y trouve aussi le centre Hassan II, lieu de rencontres et réunions internationales, qui a été construit sur une ancienne caserne et qui a un style moderne adapté aux manifestations culturelles.

Cette rue finit sur la place de Sidi Ali Ben Hamdush, avec sa petite mosquée utilisée en tant que temple catholique par les Portugais et dominée par la haute tour Menagen ou portugaise, symbole de la ville.

En poursuivant le long de la mer, on peut voir les anciennes écoles espagnoles avant d’arriver à une grande demeure hispano-mauresque, le Palais de Raisuni ou de la culture. C’est un bel édifice aux salons amples et aux patios décorés selon le style andalou, qui possède aussi de longues portes vitrées donnant sur la mer.

À quelques mètres se trouvent le tribunal et le cimetière musulman, pittoresque et blanc, aux tombes en céramique multicolore, où l’on trouve le mausolée de Sidi Ahmad al-Mansur, sultan saadien qui a reconquis la ville après la bataille des trois rois, et celui de Lalla Mennana, fille d’un chef soufi, sur lequel viennent se recueillir des personnes souffrant de maladies de la peau.
Au-dessus du cimetière se trouve le mirador d’Asilah, d’où il est possible de contempler de somptueux couchers de soleil.
Si nous nous enfonçons un peu dans la médina et nous perdons dans ses rues propres et étroites, nous pouvons admirer la rue du Commerce ou d’Al-Kharazine, une rue artisanale.
N’oubliez pas de visiter les murailles portugaises, la porte et la tour de Bab Homar, entourée du souk Ahfir et d’une zone de restaurants populaires.

Le sanctuaire marabout de Lalla Rahma, situé en-dessous de la forteresse, au sud des murailles, est principalement visité par des femmes et des jeunes filles qui allument des bougies, s’appliquent du henné et se recueillent pour demander un travail ou des bonnes notes à l’école.

À côté de l’entrée de la médina, il convient de signaler le marabout de Sidi Ghaylan, un saint régional très vénéré et mort au XIXème siècle.

Le cimetière juif, quant à lui, se situe à l’extérieur des murailles, au sud de la médina et juste à côté de la mer.

La ville européenne

Etant donné qu’Asilah possède une vieille ville intéressante et fortifiée, l’implantation militaire et civile a été très forte au cours du protectorat.
La ville nouvelle s’étend en quadrillage au nord de la médina et en face du port. Sa rue principale, l’avenue Mohamed V, donne accès à la ville depuis Tanger.
Dans ce quartier, on peut souligner l’église de San Bartolomé, construite en 1927 par l’architecte et frère Francisco Serra, avec ses deux clochers aux éléments baroques.

Du protectorat espagnol, on a conservé la mairie, le bureau de poste, le marché et la station d’autobus à côté de l’église, ainsi que la pêcherie en face du port, les cinémas Magali, l’ancienne caserne de la Mehala et le casino près de la place Mohamed V.

Parmi les édifices actuels se détache la nouvelle Bibliothèque Prince Bandar Ben Soltane.

Asilah Marina Golf

Ville moderne et touristique située au sud, dans une zone rurale en face de la mer. Il s’agit d’une zone de falaises où ont été construits un magnifique terrain de golf, des logements et un port de plaisance.

Artisanat

Les artisans d’Asilah travaillent dans l’ancienne médina, au niveau de la rue du Commerce ou d’Al-Kharazine.
Un centre artisanal a récemment été inauguré avec des ateliers et des salles d’expositions.

Sur la carte

Loading
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Évaluez cet article

Avez-vous aimé cette histoire? Vous pouvez noter de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (18 votes, average: 3, 94 out of 5)

Loading...


Related Articles

Excursions depuis Asilah

Asilah est une perle environnementale qu’il vaut la peine de découvrir. Grâce à sa situation géographique, il est possible de

Plages d’Asilah

Les plages d’Asilah sont son meilleur attrait touristique et un excellent complément après avoir visité les monuments d’Asilah. De sable fin et

Comment se rendre à Asilah, points d’intérêt

Asilah se situe à 50 Km au Sud de Tanger sur la côte Atlantique et à 100 Km en provenance

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*