Larache

Plages de Larache

Playas de Larache

Les plages de Larache sont ouvertes sur l’océan et orientée à l’ouest. Elles sont en grande partie de sable avec de la houle, idéales pour la pratique du Surf.

La plage de Loukkous est la plus sûre pour les familles. Les vents du levant ou de terre sont très intenses et chauds. En été, prédominent ceux qui viennent de la mer et ceux du couchant sont plus humides et lèvent les vagues.


Les plages de Larache

De l’autre côté du fleuve, en traversant le port, au bord du Loukkous, on a la plage de la Ría, une petite plage avec quelques récifs, protégées des vagues et fréquentée par les familles

Au nord, après la digue du port, on trouve la magnifique plage de Larache, appelée aussi Peligrosa ou Ras Ramel. Elle s’étend sur plusieurs kilomètres depuis le port jusqu’au promontoire de Pointe Noire.

Après celle-ci, nous trouvons le nouveau lotissement de Port Lixus, qui suit la côte avec des plages sur plusieurs kilomètres. C’est une plage de sable clair, ouverte, avec de la houle et dangereuse, très visitée en été. Il y a seulement des sauveteurs et des parkings, c’est pour cela qu’il faudra emmener la nourriture et les boissons. On y accède en bateau depuis le port ou en voiture en contournant le fleuve, (10 km) par la route de Tanger, en se déviant par l’accès à Port Lixus.


Plage de Port Lixus

Elle appartient au village de Jemis de Sahel sur la route nationale de Tanger. Port Lixus est la plage de la nouvelle urbanisation de luxe en construction. Les accès à la plage seront seulement pour les usagers du complexe.

Ce complexe dispose d’un club de golf et de villas, d’appartements et d’un futur port de plaisance, d’hôtels, d’installations équestres, etc. C’est une plage dangereuse, ouverte avec des courants et de la houle.

Au nord, la côte continue avec la sauvage plage de Sidi Abrahim, qui a des accès par des chemins depuis le village de Jemis de Sahel.


Plages au nord de Larache

Sauvages, non urbanisées et avec des accès mauvais.

En continuant vers le nord, par la route nationale de Tanger, on arrive au village de Tenin de Sidi Yamani, prés de la plage sauvage de Sidi Bousibak, entre les dunes et une forêt méditerranéenne de chênes-verts et chênes-lièges. On y accède par des pistes non signalisées qui partent depuis l’ancienne caserne de la Légion Espagnole, El Krindah à 3, 6 km après le village de Jemis de Sahel.

Au nord de cette plage, à l’embouchure d’un petit oued et entourée de dunes, il y a la plage de Redda, qui continue avec la plage de Sidi Mgait, on y accède depuis la route de Rabat, par le Douar Amina à 10 kilomètres avant d’arriver à Asilah.


Plages au sud de Larache

Au sud de la ville, la côte est élevée et coupée sur plusieurs kilomètres. Les quelques plages sont sauvages et sans accès. Au hameau de Douar de Oued Skar, il y a une vaste zone d’anciennes dunes qui finissent sur une plage avec des falaises, appelée Sauvage par les habitants des villages proches et de Ksar Kebir. On y accède depuis Ouamara, sur la route de Larache à Alcazarquivir.


Moulay Bousselham

Par l’autoroute vers Rabat, nous trouvons cette ville agricole, de pêcheurs et touristique, à seulement 45 kilomètres de Larache. Connue pour ses plages interminables, avec des dunes et ouvertes sur l’océan presque toujours houleuses.

Un lieu connu pour le surf.


Sur la carte


Notez ce reportage

Avez-vous aimé ce reportage ? Vous pouvez donner une note de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution !

[ratings]


How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.6 / 5. Vote count: 5

No votes so far! Be the first to rate this post.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *