Rissani

Rissani

RISSANI    الريصاني

Ville de 21 000 habitants située dans une importante palmeraie au centre de Tafilalet, à 17 km au sud d’Erfoud, dans les vallées de Ziz et de Rheris.
Centre agricole avec production de fruits et de dattes, en train de devenir, avec Erfoud et Merzouga, un centre de tourisme d’aventure et de désert.

Bien desservi par les bus et les taxis avec le reste du Maroc et Merzouga.

C’était l’une des bases des anciennes caravanes qui traversaient le Sahara vers Tombouctou.

La Ville

A l’entrée se trouvent les ruines d’adobe de l’ancienne Sjilmassa, fondée au VIIe siècle, qui faisait partie des routes des caravanes vers le Mali, le Niger et le Ghana, reconstruites par Muley Ismail. Elle a été détruite par les tribus berbères de l’Ait Atta.
Entourant les ruines, par une promenade, nous arrivons à l’entrée de la ville, joliment décorée avec une porte monumentale.

Lieu de naissance de l’actuelle dynastie Alaoui, on vénère la tombe visitable de son fondateur Moulay le Chérif, située dans une grande place, à sa droite, le Ksar Aber, forteresse du XIXe siècle.
Avec une porte monumentale en céramique verte et couronnée d’un dôme, on trouve dans la salle la tombe du grand Moulay le Chérif, premier fondateur de la dynastie alaouite.
L’enceinte sacrée contient un grand jardin, une cour et une mosquée pittoresque. Chaque année, la ville sainte de Rissani et le mausolée Mi Ali Cherif attirent de nombreux visiteurs nationaux en pèlerinage.

Ksars

A 1 km à droite de la zaouïa, on trouve le Ksar Oulad Abdlhalim, de l’an 1900, anciennement appelé « l’Alhambra du Tafilat », en ruines.

C’est le siège du Centre d’études et de recherches alaouites pour l’étude de l’histoire et du patrimoine du Maroc sous le règne de cette dynastie « (XVIIe siècle à nos jours).

Il y a un musée ethnique dans la Kasbah El Fida restaurée, à environ 4 km au nord-est de la ville. Il date du règne du Sultan Mulay Ismail et fût la résidence du calife de Tafilalet jusqu’en 1965.

Dans la ville, les souks sont nombreux les jeudis, dimanches et mardis.

Nous vous recommandons la Kasbah d’Abou Am et son souk animé, où vous pouvez trouver les délicieuses dattes, de l’artisanat de la région, des bijoux du sud, des objets rustiques, des mouchoirs brodés et une grande variété de fossiles.

La musique Malhun est originaire de la région du Tafilalet, elle naît dans les médinas des villes impériales, dans l’environnement des guildes d’artisans. Poétique au possible, elle chante les plus hautes valeurs humaines et l’amour, tout en évoquant le Prophète.

Une offre hôtelière plus simple que les villes voisines. L’hôtel Panorama se distingue dans la ville, il y a également la Kasbah Asmaa 3 * et la Kasbah Ennasra 2 *. Sur les pistes direction Mezouga il y a les auberges Baraka et Derkawa.

  Voir hôtels disponibles à Rissani

ALENTOURS DE RISSANI

Dans les environs il y a beaucoup de kasbahs d’argile, un reflet du mode de vie des habitants de cette région, qui ont maintenu une lutte continue avec les Touaregs du Sahara.
Parmi elles, la Kasbah de Tighmert en ruines et celles de l’ancien palais Dar Beida. Voir aussi celles de Ouighlane et Thingeras.

Il existe de nombreuses pistes qui traversent la région pour les amateurs de tout terrain.
Il est curieux de visiter les palmeraies et les Rhetaras, ancien système de conduction de l’eau d’irrigation.
En raison de sa proximité, vous pouvez visiter, par la route, dans la journée, les dunes de Merzouga et au nord les vallées de Ziz, et Rheris, avec les villes d’Erfoud et Errachidia.

La Garade Medouar ou la prison portugaise et la montagne creuse sont situées tout près de Rissani, sur la N-12, à environ 5 Km. Il y a un chemin de terre bien marqué qui atteint cet endroit.
L’arrivée à ce lieu surprend simplement, par ses splendides paysages lunaires. C’est une construction près de la colline, isolée dans une grande plaine en forme de U presque parfaite. Son origine semble être l’utilisation comme étang d’eau, cet endroit a été la scène de plusieurs films.

ROUTES AVENTURE VERS LA VALLÉE DU DRAA 

Ce sont des routes qui, à travers un désert, nous amènent à Zagora.

De Rissani part la route pavée N-12 à l’ouest, qui, en contournant Jebel Saghro par le sud, sur un haut plateau, nous emmène à la vallée du Drâa à 240 km.

Ces montagnes ferment le chemin vers le désert, recevant son air torride et ses vents chargés de sable.

La route traverse des zones de montagne et il est possible de le faire en véhicule normal, nous vous recommandons de faire le circuit complet depuis Ouarzazate-routes des Kasbahs N-10, Erfoud-Rissani- Tazzarine- Ouarzazate N-12.

Taguerroumt

La N-12 passe par cette oasis, d’où part une piste qui va vers le sud, à travers la vallée de Rheris qui nous emmène à Rmlya, petite oasis entourée de dunes où se rencontrent Oued Rheris et Oued Ziz.
De là passe la piste qui relie Merzouga au nord, avec Zagora au sud.

Depuis cette route, à 25 km, avant d’arriver à Rmyla, il y a une piste à l’ouest qui nous emmène à la lagune Dayet el Mider.

Msisi – M´cissi

La route pavée N-12 continue, traverse le plateau sud du Djebel Sarho, entre dans la province de Tinehir, traverse cette oasis à 55 km, traverse les pistes qui remontent la chaîne vers Tinejad au nord et vers le sud, à travers l’oasis de Boudib à l’oasis de montagne de Tafraout.
Les minerais de cuivre, tels que l’azurite et la malachite, y abondent et nous trouvons une réserve animale, où différentes espèces de gazelles sont en train d’être introduites.

Alnif

La route N-12 se poursuit à travers cette ville oasis à 95 km, l’un des plus grands gisements fossiles au Maroc.

Au nord, à partir de cette ville, une route et plusieurs pistes commencent, remontent les montagnes du Jebel Sarhro, et descendent jusqu’à la route de la Kasbah, N-10, à travers Tinejah Tinehir et Boulmane.

Dans cette zone a eu lieu la bataille de Bougafer, entre les troupes françaises et les Berbères de la tribu Ait Atta, l’une des dernières batailles de la pacification du Maroc en 1932.

La route N-12 se poursuit à travers Ait Saadane 135 km, un désert parsemé d’acacias épineux et de rochers où les gravures rupestres abondent.

Le seul lieu important du point de vue architectural dans tout le parcours est Tazzarine, car les autres sont essentiellement des zones de pâturage nomades.

Tazzarine  

À 158 km, il s’agit d’une vaste oasis distribuée en différentes villes et dans laquelle on retrouve plusieurs kasbahs. Différentes pistes vous permettent de traverser cette palmeraie et d’admirer sa belle architecture en terre.
C’est un quartier commercial de souk avec la jonction des routes de Zagora et Agdz, il a un hôtel-villa touristique Bougafer et un camping, entouré de palmiers et de kasbahs.

De Tazzarine la route N-12 se dirige vers le sud, en passant par l’oasis de Tarhbalt et après avoir traversé la chaîne de montagnes du Djebel Saghro, à travers le port Tizi Tafilet elle atteint Zagora.

Nekob

De Tazzarine une autre route se dirige vers l’ouest vers Nekob-N’kob à 188 km, oasis, souk avec plusieurs kasbahs, quelques hôtels et châteaux.

La route continue vers le sud-ouest à travers un terrain inhabité jusqu’à atteindre la vallée du Draa à 233 km.

Sur la carte

Loading
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Évaluez cet article

Avez-vous aimé cette histoire? Vous pouvez noter de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, average: 4, 86 out of 5)

Loading...


Related Articles

Erfoud, Maroc

Visiter Erfoud  أرفود Arfoud Située dans la vallée du fleuve Ziz, dans la palmeraie du Tafilalet, à 80 km d’Errachidia, Erfoud

Hôtels à Merzouga

Merzouga est une des principales destinations de tourisme de desert du pays, avec un accès facile et une large offre hôtelière.

Que voir à Merzouga, Maroc

Les dunes de Merzouga et autres oasis proches À 35 km de Rissani, 50 km d’Erfoud et 130 d’Errachidia, le

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*