Errachidia

Boudnib

Boudnib

Boudnib / Boudenib 

Petite ville saharienne de 10000 habitants, située sur un plateau à côté de la vallée du fleuve Guir et surplombée par les montagnes de Jebel Khan el Ghar.
Elle appartient à la province d’ERRACHIDIA et se trouve à 93km de cette dernière. On y accède par la route qui relie Errachidia à Bouarfa et Figuig, dans la région orientale.

Il s’agit d’une ville agricole qui mise sur le tourisme saharien.
La région se distingue par son mysticisme et par le folklore de la tribu des Douoi Mania, qui danse au rythme du son des mains et des pieds.

Son origine vient d’une ancienne kasbah. La ville actuelle est née dans cette oasis, en tant que poste militaire français stratégique en raison de la proximité du Sahara, de la région de Tafilalet et de la frontière algérienne.

Le Ksar de Boudnib, situé de l’autre côté du fleuve, est une vieille forteresse construite au XIVème siècle qui se démarque par ses cinq tours et ses trois portes.

L’offre hôtelière y est très faible. Nous vous recommandons l’Hôtel Hamada Guir, un endroit idéal pour faire une pause lors d’un voyage en voiture tout-terrain.

Les environs

La vallée du fleuve Guir, aux étendues verdoyantes, détonne avec l’aridité du désert. Elle est parsemée de nombreux ksar, parmi lesquels nous retrouvons :

Le Ksar Taous, fortifié, avec quatre tours et situé au sud de la ville.

– La forteresse de Tazougarte, plus éloignée, à 25 km au nord, construite par l’armée française pour servir de prison. Dans les environs, nous pouvons voir l’immense grotte de Caf Aziza.

À partir de là, en traversant le plateau de Snab, un chemin nous emmène à Beni Tajjite, dans la vallée de l’Oued Ait Aissa.

En suivant le fleuve en direction du nord, on accède à Gourrama, à 77km, dans la haute vallée du Guir, un village situé sur la route qui unit la vallée du Ziz, Er Rich aux villages berbères de Beni Tajjite et Talsint, dans les montagnes de l’Atlas. Ce sont des lieux sous-développés où vivent des bergers nomades et où l’on retrouve des gisements miniers à partir desquels on fabrique des tapis.

Talsint est devenue célèbre grâce à la découverte de pétrole il y a quelques années. Aujourd’hui, cette zone est parcourue par les touristes qui, en moto ou en véhicules tout-terrain, traversent la région orientale du pays. Il s’agit de lieux de repos et de prés dont les routes traversent le plateau de Rekkam jusqu’à arriver dans la région de Guercif et Oujda dans le nord du pays. Pour atteindre la vallée de Muluya et Missour, il faut emprunter une autre route et traverser la cordillère du Grand Atlas.

Au sud de Boudnib, en empruntant la route et en traversant une hamada rocailleuse, on peut atteindre Erfoud et Merzouga.


Notez ce reportage

Avez-vous aimé ce reportage ? Vous pouvez donner une note de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution !

[ratings]


How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4 / 5. Vote count: 2

No votes so far! Be the first to rate this post.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *