Tan-Tan, Maroc

Tan-Tan, Maroc

 تان تان – Visiter Tan-Tan

Petite capitale provinciale proche de l’Atlantique, dans le Sahara, qui recense 50000 habitants et est peuplée par d’anciens bergers nomades, les Tenkas, qui utilisaient une oasis à proximité de l’embouchure du fleuve Drâa.

Elle est située à 285 km au sud d’Agadir, sur la route N-1 qui relie le Sahara occidental au reste du Maroc. C’est une région qui impressionne par sa désolation et ses plaines rocailleuses de type hamada.

Fondée par les Espagnols en 1940 en tant que poste militaire, elle était ancrée dans le protectorat espagnol du sud du Maroc. Elle possède un petit aéroport dont se servent plusieurs lignes aériennes civiles avec des vols charter.

Le jour de souk est le dimanche.

Le Moussem ou festival culturel de Tan-Tan est célébré en mai-juin avec les tribus des environs (les hommes bleus).
Il a été déclaré patrimoine immatériel de l’UNESCO et se célèbre dans des jaimas ou tentes tissées en peau de chameau ou de chèvre, montées pour l’occasion.
Des courses de chevaux traditionnelles sont réalisées et des groupes folkloriques de la région viennent y danser – entre autres – la Guedra, une danse typique du désert.
Des chameaux y courent, ainsi que des cavaliers de différents pays arabes.

Sur la côté, on retrouve la commune d’El Ouatia, une zone urbanisée récemment créée et entourée de dunes qui bénéficie d’un important port de pêche.

Au niveau de l’artisanat, il faut signaler les produits de maroquinerie, les broderies et les bijoux.
Le développement touristique débute petit à petit en raison des oasis et des plages qui se trouvent à proximité.

Il existe une offre hôtelière simple, avec plusieurs petits hôtels dans la ville : le Al Medina, l’hôtel Sables d’Or et Bir Azzarane. Réserver hôtel à Tan-Tan

  Voir hôtels disponibles à Tan-Tan

La route côtière vers Tarfaya, à 205 km et El Aaiún, à 304 km, part de cette ville. La nouvelle route intérieure, elle, part en direction de Smara, à 245 km dans le Sahara occidental.

ENVIRONS

El Ouatia –  Tan-Tan Plage

À 20 kilomètres à l’ouest sur la côte (en direction d’El Aaiún), nous retrouvons cette ville à la croissance rapide en raison de son important port de pêche et de ses industries liées à la mer.
La pêche compte sur une flotte de plus de 650 unités et emploie plus de 12400 marins actifs.

La ville bénéficie de longues plages entourées de dunes, dans une zone également appelée « Tan-Tan Plage ».
Il y a des restaurants et de nombreux types de logements.

Parmi les hôtels à recommander, nous pouvons citer le Riad Essadía, l’Hôtel Canarias Sahara, La Belle Vue, la Kasbah Tan-Tan, l’Hôtel Dubay et la Résidence Daraa.

Oasis de Ouin Madjkor, Sidi Medkour

Située à 29 km, après avoir passé El Ouatia (avec 7 km de chemins). Dans cette oasis de la vallée de Chbika, on retrouve un cimetière et des vestiges d’habitations nomades, aux côtés d’un marabout (tombe d’un saint).

Wadi Chbika

Parc naturel à 50 km. On y accède par la route de Tarfaya, en passant par El Ouatia. Situé à l’embouchure du fleuve Wadi Chbeika, on peut y retrouver un paysage spectaculaire de plages, de falaises et de dunes de sable.
Vous y verrez des oiseaux migrateurs, des flamants, des cormorans, des canards, etc., avec l’émotion d’un safari : des mammifères comme la hyène, le chat sauvage et le chacal sont aussi présents!.

Sidi Akhfennir

À 115 km sur la route de Tarfaya. C’est un arrêt habituel sur la route nationale, à côté de la côte. Cet endroit dispose de cabanes de pêcheurs et d’auberges de pêche.
On y retrouve un hôtel 3 étoiles, le Sahara Beach.

Réserver hôtel à Akhfennir

Parc naturel du bas Drâa

Au nord de la ville, c’est l’un des plus grands parcs nationaux dans le désert et un habitat idéal pour une faune riche et diverse, mais malheureusement en voie d’extinction (le mouton de Barbarie, des animaux carnivores comme la hyène rayée, le chacal, le renard roux, le fennec, le porc-épic et des oiseaux comme l’outarde, le faucon ou l’aigle royal, en plus de reptiles).

Autres lieux d’intérêt

Oasis de Tilemzoune  

Accessible par un chemin pavé, à 29 km au sud. Village à la population nomade qui vit de l’élevage (dromadaires et chèvres). Zones avec des gisements minéraux.

L’Oasis de Msied , située entre des monts, est un carrefour de chemins qui se dirigent vers Aouinet- Goulmine, Assa, Zag, la plage Blanche, Oued Chebica et Tan-Tan.

À 69 Km au sud se trouve l’Oued  Jrifia, une forêt avec des arbres portant le nom de Tahl, qui donne au paysage des airs de savane, à côté de dunes habitées par des gazelles et des chacals.
Cet endroit sera bientôt transformé en réserve naturelle. À proximité du village, on retrouve le mont de Sidi Brahim El Atabi, avec son marabout.

À 50 km au sud de Msied, dans la direction d’Es-Smara, se trouve Azguerre, avec des peintures rupestres d’une grande richesse et un intérêt préhistorique exceptionnel.
Ce fait peut jouer un rôle important dans le développement du tourisme de la province.

À 78 au sud de Tan-Tan, avant d’arriver à la localité d’Abtteh, il est possible de voir les grottes d’Elkhloua, taillées dans la roche. C’est un lieu de prière qui présente un grand intérêt au niveau du paysage.

Évaluez cet article

Avez-vous aimé cette histoire? Vous pouvez noter de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (11 votes, average: 4, 91 out of 5)

Loading...


Related Articles

La Route du Drâa: de Zagora à Goulimine et Tan Tan

Cette route commence à l’ouest de ZAGORA par la nouvelle route N-12 Zagora-Goulimine, qui traverse le Sahara jusqu’à la côte, à côté de

Tarfaya

Tarfaya  Tarfaia طرفاية Ville du sud du Maroc à 500 km d’Agadir. Petite capitale provinciale qui compte 7000 habitants. Située

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*