La Médina de Tétouan. Conseils de visite

La Médina de Tétouan. Conseils de visite

La Médina de Tétouan, patrimoine de l’humanité, est un bijou de la culture musulmane, avec ses rues sinueuses, ses belles placettes, ses ruelles longues et étroites, ses milles coins et ses grandes portes.

Décrire ses portes, rues et mosquées pourrait sembler ennuyeux pour ceux qui ne les connaissent pas. La Médina est à voir, il faut s’y promener, découvrir ses coins, contempler les treillis de ses façades, écouter le son des pas sur le pavé, s’arrêter pour jouir des odeurs des épices, du pain et des pâtisseries qui sortent du four.

La Médina c’est découvrir de nouvelles ruelles, entendre les enfants qui courent dans la rue ou récitent le Coran dans la médersa, s’asseoir pour boire un thé, parler avec les habitants… enfin, se perdre dans ses rues en observant son ambiance. La médina est également un des meilleurs endroits pour manger à Tétouan.

Murée dans sa quasi totalité, la médina est jalonnée d’une série de tourelles.

Dans la partie la plus haute de la médina, dominant toute la ville, se trouve l’Alcazaba des Adives, récemment rénovée. Il s’agit d’un quadrilatère irrégulier avec deux deux bastions attachés à la vieille caserne espagnole. A côté se trouvent les tombeaux des Moudjahids, fondateurs de la ville.

LES QUARTIERS DE LA MÉDINA

La médina est composée par 5 quartiers :
– Au sud, il y a Tranqat, près dEl Ensanche (quartier commercial).
– À l’est, Blad (quartier aristocratique), où se trouvent les meilleures maisons de la ville.
– A l’ouest, Aaiun ou des fontaines (le plus populaire).
– Au sud-est Suica, le plus ancien.
– La Mellah ou quartier juif, près du Feddan, place principale face au Palais Royal.

Pour visiter la médina, on peut accéder par les différentes portes de la muraille :

LES PORTES DE LA MEDINA

Porte de Bab Nouaded ou de Fez, à l’ouest de la médina

Près de l’ancienne caserne espagnole. Elle donne accès à la rue de l’Ayun, dans le quartier de même nom, juste sous l’alcazaba. C’est une zone de rues escarpées et de fontaines. Sa rue principale est très commerciale et fréquentée, vous y trouverez la grande Mosquée d’Ayun, construite en 1591 par les morisques, une des plus jolies de la médina.

En continuant dans la rue et après avoir passé un arc, vous entrerez dans la rue de Nyari du quartier de Tranqat, où se trouve la Zagüia El Fasia du XVIe siècle et la Mosquée de M’Sendi, avec son haut minaret et sa jolie porte. Cette rue se termine avec l’arc des forgerons, qui donne accès à la place de Suq el Foqui, un des lieux les plus importants de la médina, avec la mosquée de même nom construite par les morisques espagnols. elle a un minaret joliment décoré. Près de la mosquée vous trouverez la zaouïa de Sidi el Hach Ali Baraca.

Porte Bab Tut, de Tanger, au sud, près d’El Ensanche

Par cette porte, en suivant sur la droite, vous entrerez dans al rue Tranqat, très commerciale. Vous y trouverez la Zaouia de Mouley Mohamed, avec son minaret blanc et élevé. À la fin de cette rue commence la rue Kaid Ahmed, où se trouve la magnifique maison palais d’Abdeljalad Torres et la mosquée Baxa du XVIIIe siècle, et qui termine au Feddan.

Place du Feddan et Porte du Vent Bab Ruah

Ancien zouk, aujourd’hui large et belle place récemment remodelée (1988) dans le style de place d’armes avec une fontaine centrale à ras du sol, perdant ainsi son ancien caractère nasride. Elle donne accès au Palais Royal, avant palais du Jalifa., à l’ancien Méchouar du XVIIe siècle et au commissariat espagnol.

Sur l’aile droite du palais se trouvent les zaouïas de Sidi Abdelah el Hach et Sidi Ali Ben Aisa, avec des minarets joliment décorés, et près d’eux, plusieurs cafés.

Sur l’aile gauche il y a de nombreux commerces, édifices officiaux et les accès à la Mellah ou quartier Juif.

Près du palais se trouve l‘Arc du commerce Bab Ruah, qui donne accès à la rue Tarrafin, une des plus larges et belles de la médina, recouverte d’arcs en bois. S’y trouvent de nombreuses bijouteries et magasins de tissus.

À la fin de cette rue, une déviation vers la gauche vous amènera place de Suq el Hot ou du poisson, dominé par l’ancienne alcazaba d’Almandari, lieu ou de nombreuses femmes vendent les célèbres tabliers.

Si vous traversez la muraille, vous arriverez à la Yemma Kasba du XVe siècle, la plus ancienne de la médina, collée à la maison de Al Mandari. Très près de celle-ci se trouve la placette d’El Usaa, avec son grand charme, recouverte d’un treillis. Cette placette a été un lieu d’inspiration pour écrivains et peintres et on y trouve la zaouïa de Sidi Abbas el Septi, patron de Ceuta.

Depuis la place de Suq el Hot, par la rue Kasdarin, on accède à la place de Guersa el Kebira, ancien verger, zone de commerces de seconde main et antiquaires.  Vous y trouverez la madrassa et la mosquée de Lucas du XVIIIe siècle, aujourd’hui salle d’expositions.

Porte de Luneta 

Elle donne accès à la Mellah, ancien quartier juif, près du Fedan. Dans sa rue principale, Luneta, on peut apprécier encore l’ancienne splendeur de cette rue, avec ses maisons magnifiques et l’ancien théâtre Reine Victoria, jusqu’à la place du Feddan.

Près d’elle, à gauche, un réseau de rues très étroites accueillait anciennement les résidences des juifs jusqu’à l’arrivée des espagnols, on y conserve l’ancienne synagogue de Bengualid.

À l’arrière, près des anciennes casernes espagnoles, il y a le Fondac Lebbadi, du XIXe siècle, aujourd’hui magasin de tapis.

Porte Bab Okla ou de la Reine

Située à l’est de la Médina, près de la forteresse du XIXe siècle, aujourd’hui musée ethnographique, elle forme un ensemble typique.

En face, après avoir traversé la placette de Mesda, où l’on vend habituellement du poisson, on arrive à la rue de Tarrafin, en passant par la mosquée de Saquia Foquia avec son haut minaret.

À gauche, on entre dans le quartier de Suica, la zone la plus ancienne de la Médina, avec son ambiance familiale. On y trouve la Mosquée Yadida, du XVIIe siècle et la zaouïa de Lala Fariya, du XIIe siècle, une sainte très vénérée. Ce quartier communique avec les rues du quartier de la Mellah.

Porte Bab Saida ou de Saint Ferdinand.

Située juste après l’antérieure, elle donne accès au quartier de Blad, majestueux et aristocratique, avec de grandes demeures.

À sa droite se trouve la zaouïa de Sidi Saidi, de 1609, patron de la ville, la plus typique de la médina. À proximité se trouve le Cimetière des Martires, tombés pendant le siège de Ceuta.

Si vous continuez vers l’intérieur, vous arriverez à la Grande Mosquée, la plus grande de la médina, construite en 1807 avec un haut minaret et un large patio central. À côté de la mosquée se trouve l’accès à la rue Metamar, une zone solitaire à l’orientation difficile, avec les maisons seigneuriales que vous pourrez visiter car elles sont devenues des restaurant.

Dans ce quartier se trouvaient les donjons où on enfermait les chrétiens captifs.

De là, on arrive facilement à la zaouïa de Sidi Ali Ben Raisun, de 1823, dans la rue Siaguin, avec un minaret magnifique octogonal décoré avec des carrelages de couleurs, et la mosquée de Rbata, du XVIe siècle. Cette rue arrive jusqu’à la porte de Bab Maqabar.

Porte Bab Maqabar, de Ceuta o des cimetières.

Située près du cimetière musulman, où se trouvent les tombeaux des fondateurs de Tétouan, c’est une porte magnifiquement conçue. À proximité vous pourrez visiter les tanneries, la rue Jarrafin ou des vendeurs de babouches, et la zaouïa de Harrak où est enterré Muley Mehdi, ancien khalifa du protectorat, avec sa porte magnifique. De là, on accède à la place de Suq el Foki.

Le cimetière Juif est sur le flanc du Dersa, près du musulman, mais plus éloigné de la muraille.

On y accédait par la porte de Bab Jiaf, proche de Bab Saida. Actuellement le cimetière est complètement fermé par un mur et surveillé par un garde qui vit dans une maison construite à l’intérieur. Son aspect est très soigné, il y a de nombreuses tombes.

Conseils

C’est une bonne idée que de s’offrir les services d’un guide. Nous avons une section spécifique avec des conseils pour vous procurer un guide au Maroc.

Sur la carte

Loading
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Notez ce reportage

Avez-vous aimé ce reportage ? Vous pouvez donner une note de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (19 votes, average: 4, 74 out of 5)
Loading...

Related Articles

Hôtels à Martil, Maroc

Martil a une vocation touristique, pour sa magnifique plage méditerranéenne. Durant juillet et août, elle devient un endroit très populaire de par sa proximité

Manger à Tétouan. Restaurants et cafés

Tétouan se caractérise par ses plats de la gastronomie marocaine comme le tajine d’anchois et le poisson frit ou à

Plages de Tétouan, Maroc

Tétouan est une ville de l’intérieur, mais elle a la côte très proche, avec des plages magnifiques. PLAGES À PROXIMITÉ

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*