La route des Mille Kasbahs

La route des Mille Kasbahs

Une destination incontournable dans le sud du Maroc, la route des Mille Kasbahs. Une route qui longe la vallée des gorges du Dadès et Todra entre les chaînes montagneuses du Haut-Atlas et de l’Atlas Saharien, entre les villes d’Errachidia et Ouarzazate.

Sur cette route regorge les kasbahs avec ses murs en adobe, véritables citadelles ou villes fortifiées, qui servaient autrefois dans l’antiquité pour protéger la population contre les attaques belliqueuses des tribus sahariennes.

La plupart sont en ruines, certaines sont encore habitées par des familles à faible revenu et d’autres sont complètement restaurées comme des hôtels ou des restaurants pour le tourisme. Après la pacification du territoire par les français, un certain nombre de camps militaires ont été créés et se sont développés au fil du temps jusqu’à devenir de nos jours des villes.

Ces vallées englobent dans les oasis du sud marocain, un patrimoine de l’humanité, la présence importante de gisements géologiques et minéraux avec une grande richesse humaine.

L’itinéraire

Pour parcourir ces vallées, il faut partir de FÈS en prenant la route du désert. Vous commencerez à voir les premières Kasbahs après avoir traversé le Moyen-Atlas et ensuite en rejoignant la province de Midelt , à la ville d’Er-Rich, vous continuerez la route qui longe la rivière Ziz.

Vous arriverez à ERRACHIDIA, centre régional administratif, et vous continuerez ver l’ouest pour rejoindre ensuite la ville de GOULMIMA, un ancien camp militaire de la Légion française, où surplombe le Kasbah Aït Goulmima, un village fortifié avec ses ruelles labyrinthiques.

En suivant la route, qui passe par le fleuve Todra, vous arriverez à la palmeraie de Ferkla et la ville de TINEJDAD. Ensuite vous descendrez vers la vallée du Todra.

En continuant sur cette route, vous rejoindrez la ville du centre-est marocain, TINEGHIR, avec une oasis prestigieuse sur le fleuve de Todra,  qui s’étend sur 30 km de long et plusieurs kilomètres de large. Au sommet de la colline d’Ighir n’Mehalt, se trouve l’ancienne Kasbah du Glaoui, aujourd’hui en ruine.  Mais aussi le Mellah, l’ancien quartier juif avec son architecture traditionnelle d’adobe. Dans les environs, il y a de nombreuses kasbahs plus petites ainsi que des mosquées.

La route continue en traversant la Vallée du Dadès, offrant une variété de paysages beaucoup plus importante que la Vallée du Todra, véritables gorges et canyons karstiques, avec un splendide relief d’érosion formant des pinacles rocheux. Des paysages magnifiques qui contrastent considérablement avec les sommets enneigés du Haut-Atlas en arrière plan.

Dans cette région se trouve le petit village Imiter, caractérisé par sa mine d’argent.

BOULMANE-DADÈS,  petit ville située au débouché de la haute vallée du Dadès, à l’entrée des gorges formées entre les chaînes montagneuses de l’Atlas. Boulmane est une zone de départ idéale pour découvrir la région, avec des routes de montagne qui rejoignent la bourgade Imilchil, située au cœur du Haut-Atlas.

EL KELÂAT M’GOUNA, un autre oasis, là où les fleuves du Dadès et M’Goun se rejoignent avec l’incontournable Kasbah du M’goun dominant la Vallée des Roses. Une région où l’on cultive principalement le safran mais surtout les roses, pour fabriquer l’eau de rose et les huiles essentielles utilisées en cosmétiques.

La Fête des Roses se déroule en mai et célèbre l’arrivée des roses des vallées du Dadès et M’Goun avec la récolte des Roses de Damas.

SKOURA, fondée au XIIème siècle par Jacob Al-Mansour. Cette région des anciens berbères Haskuren, tribu Imerhrane, une terre généreuse célèbre pour ses oliveraies et son huile. La ville est entourée par  une palmeraie irriguée par l’eau des montagnes. C’est un labyrinthe de jardins luxuriants, en vertu des  palmiers dattiers, grenadiers et figuiers, offrant la fraicheur de l’oasis.

La palmeraie est entourée de Kasbahs dont la plus célèbre est la Kasbah Amridil, un petit musée berbère exposant des outils agricoles et des objets de la vie quotidienne.

La Kasbah Aït Ben Moro, une citadelle précieuse et emblématique de l’architecture du sud marocain, restaurée et transformée en hôtel-restaurant, avec une vue splendide sur les palmeraies et l’Atlas. Un autre lieu qui vaut le détour est la Kasbah de Amzaourou.

OUARZAZATE, surnommée la porte du désert, et la capitale provinciale, centre commercial et touristique avec une offre hôtelière de première qualité. Dans les environs surplombent plusieurs kasbahs.

Kasbah de Taourirt.  La plus importante kasbah du Maroc, ce patrimoine national a appartenu autrefois au chef militaire berbère Thami El-Glaoui, l’un des plus célèbres pachas marocains. Un monument historique récemment restauré. De nos jours, un curieux contraste demeure entre les ruelles étroites de la médina, où la vie continue à être présente comme il y a des siècles et avec son incontournable marché artisanal.

Juste en face de la Kasbah se trouve un centre d’artisanat et un café dont la terrasse offre une très jolie vue de la région. Derrière il y a une petite médina.

Kasbah de Tifoultoute. Sur la route nationale en direction de Marrakech, à 8 kilomètre à l’ouest d’Ouarzazate. Cette forteresse surplombant la vallée se trouve face à un torrent qui est généralement presque sec en été. Un village semi en ruine, entouré de palmier offre un lieu majestueux qui vaut le détour.

Ksar d’Aït-Ben-Haddou, À 50 Km d’Ouarzazate, par une déviation de la  route nationale, se trouve ce spectaculaire village fortifié, qui a été déclaré Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Plusieurs films y ont été tournés parmi lesquels Lawrence d’Arabie, L’homme qui voulu être roi, Jésus de Nazareth, Le diamant du Nil, Gladiateur, …

En dépit de son prestige et sa beauté indéniable, la citadelle tombe pratiquement en ruine, abandonné peu à peu par ses propriétaires.

Ce lieu particulièrement touristique offre une bonne sélection de restaurants et d’hôtels, comme par-exemple l’Hôtel Kasbah de 4 étoiles.

Sur cette route, vous remonterez l’Atlas en passant par Tizi n’Tichka pour rejoindre directement MARRAKECH.

Kasbah de Télouet à 20 km Tizi n’Tichka, se trouve les vestiges d’un magnifique palais andalou, appartenant autrefois au « seigneur de l’Atlas », Glaoui. Pendant des siècles, Télouet était le lieu de passage des caravanes marchandes reliant Marrakech et Ouarzazate et les régions subsahariennes.

Sur la carte

Loading
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Notez ce reportage

Avez-vous aimé ce reportage ? Vous pouvez donner une note de 1 à 5. Nous vous remercions de votre contribution !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 5,00 out of 5)

Loading...


Related Articles

Gorges du Dadès – Boumalne

Boumalne-Dadès Oasis de montagne sur le versant sud du Grand Atlas, à 1400 mètres d’altitude, au-dessus de la vallée du

Skoura et la Vallée du Dadès depuis Ouarzazate

Ouarzazate est une ville idéale pour réaliser des excursions dans le désert. Une option est la Vallée du Dadès. Ce

Tinghir et les Gorges du Todra

Tinerhir ,Tineghir, Tinghir  تنغير Tinghir se trouve sur la route des Mille Kasbahs, à 137 km d’Errachidia et à 169 km de Ouarzazate.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*